Best tuto Make Up EVER!

Je partage le meilleur tuto que je connaisse, plein d’astuces très faciles et efficaces 😉

🙂

Publicités

It’s getting hot in here…

Nan jdéconne. J’ai mieux que ça à vous montrer aujourd’hui.

J’ai du fantasme, de la nana physiquement intelligente, du rêve et de la photo assez hot pour vous faire exploser aujourd’hui…

Vous, petits cochons devant votre écran, attirés par le moindre bout de chair tatoué et féminin, VOUS allez m’adorer… Et tremper vos draps cette nuit grâce à moi…

Vous avez connu les Suicide Girls, les God Girls, Les inked Girls, Les Fuel Girls, toutes ces bombasses au corps superbe et qui n’ont pas froid aux yeux…

 

Et bien les amis, j’ai mieux pour vous.

Elles sont sales, très sales, elles aiment le make up à outrance, elles sniffent du Nesquick comme de gentilles filles qui ont mal tourné, elles n’ont maintenant qu’une envie, c’est se dévoiler au naturel.

Cliquez ici http://www.facebook.com/SaucissesGirls

 

😀

Rescue Ink: le gang des bikers sauveurs d’animaux au nom sans aucun rapport avec leur activité mais cool quand même.

Image

Là, de sûr, j’ai un titre un peu trop long.

Osef, j’ai fait la découverte la plus fun et saugrenue (je déteste ce mot, si vous saviez…) du net. Un groupe de New-Yorkais auxquels on n’a absolument pas envie de se frotter au premier abord, avec des bras plus épais que ma taille, a lancé sa propre organisation de sauvetage d’animaux errants ou maltraités, Rescue Ink.

Image

Si le nom du groupe nous fait plutôt penser à un groupe de fans de tattoos, ou un nom de shop, il n’en est rien. Ou peut-être que si, le look biker et les tattoos typiquement ricains m’ont d’abord fait penser à cette multitude de photos de mecs tatoués torse nu avec un chaton dans les bras. D’ailleurs, je commence à gerber ces photos, qui me font penser aux horribles agendas de photos de bébés d’Anne Geddes que toutes mes copines avaient. Au bout d’un moment trop c’est trop. Mais là n’est pas la question.

Rescue Ink est un joli paradoxe entre le côté gros bras brutal et leur grand coeur envers les animaux. C’est assez inédit, franchement adorable, et efficace. Leur page fan circule de plus en plus, leur mouvement est organisé et s’étend même à des opérations caritatives style vente de gâteaux (et là sérieux j’ai trooooop envie de voir ça), vente de goodies au blaze du groupe et j’en passe

.Image

Bref, aussi cliché que ce soit, on voit ici que finalement, l’habit ne fait pas le moine 🙂

N’hésitez pas à jeter un oeil, et liker leur page!

http://www.facebook.com/rescueink?ref=ts&fref=ts

Les photos Facebook, entre pateforme snuff et piège à cons.

he-has-cancer

On a tous vu au moins 35 fois la photo d’une petite fille handicapée qui pose devant son miroir avec le sourire de Chucky et une légende style « voici ma petite soeur Micheline, elle a 4 ans, et elle ne se trouve pas belle, mais pour moi c’est la plus belle des petites soeurs, si tu kiffes ta soeur partage cette photo et like ma page « Les pygmées sont les plus SwAgs »

Parfois t’as les consignes précises

1 like = 1euro à la Fistinière

1 comment = 1 pass 24h

1 partage = ton abonnement à l’année en chambre VIP gratuit.

Manque de peau, la petite soeur handicapée atteinte de maladie rare change de prénom selon les photos, ou alors tout le monde a eu la même. Et bien sûr, ton pass pour la Fistinière, tu te le carres dans le cul, à défaut d’autre chose.

Mais bien évidemment, tu partages, parce que même si tu sais que c’est du vent, ça te touche, et tu le montres. Voilà une belle recette pour activer la propagation : on touche les gens et on demande seulement un petit effort de leur part. La majorité des internautes se doutent bien que c’est faux mais comme il s’agit souvent de causes qui touchent droit au cœur et que l’argent n’est pas prélevé dans leurs poches, on se dit que c’est peut-être vrai et on partage juste au cas où…

Et ainsi, on collabore à la survie et à la propagation des publications qui, on le rappelle, sont de la grosse merde en boite.

Cependant, ça prend un degré autre, quand ces images touchent de sujets un peu plus flippants, et de là deviennent parfois très choquantes voire même violentes. Parfois ce sont des images retouchées et d’autres fois non, quoi qu’il en soit, elles interpellent d’une manière particulière tous ceux qui savent faire preuve de compassion et d’empathie.

Ainsi on finit par tomber sur l’image d’un animal torturé, d’un enfant battu, d’une jeune indienne violée. Et à 7h, à peine frais de la douche, on se sent souillé pour la journée, suite à ce brutal rappel du monde de merde dans lequel on vit.

J’ai aussi vu quelques photos de nanas ou mecs en pleine séance photo dans leur salle de bain pose duckface avec une légende dénonçant cette personne comme tortionnaire d’animaux/enfants/homophobe et j’en passe ainsi que son pseudo Facebook. Belle manière de pourrir la vie de quelqu’un que l’on ne supporte pas… La manipulation sur Facebook est parfois insultante envers l’intelligence des utilisateurs…

Au final, est ce que partager cette photo sert d’une quelconque manière à la cause? Est ce que le fait de noyer un fil d’actualités avec des photos gores changera quoi que ce soit au fait? N’y a t’il pas des moins plus utiles et efficace de neutraliser, ou au moins réduire le problème?

J’attends vos avis, sans jugements ni conflits 😉