Le tatouage médical: quand le tatouage prend une dimension vitale.

Image

Les ptits choux!

J’avais déja fait comprendre que ce blog avait aussi une petite part de body modification dans mes thèmes de prédilection. C’est normal, ceux qui me connaissent savent que ça fait partie de ma vie. J’ai cependant été assez souvent confrontée aux avis négatifs des personnes lorsqu’il s’agissait de tatouages, de piercings, ou même de modifications corporelles plus rares. On reviendra un jour sur ces sujets de manière approfondie.

Aujourd’hui je voulais vous montrer que le tatouage n’a pas qu’une seule utilité. En plus d’être esthétique, mais aussi symbolique chez certains, il peut prendre une dimension thérapeutique parfois. Ici il ne s’agit pas seulement de parler d’un art qui embellit le corps mais de son utilité quant à la médecine, en agissant comme moyen de faciliter un travail pour les médecins. J’appelle ceci le tatouage médical.

Le tatouage médical a toujours existé, au cours de l’histoire et dans des civilisations diverses, sous forme de rites et de croyances visant à éloigner les mauvais esprits, à amener la bonne santé. Il est alors un talisman avec des vertus thérapeutiques et magiques comme dans le tatouage des femmes berbères par exemple, ou comme sur le célèbre Otzi, qui porte les tatouages néolithiques les plus anciens connus à ce jour, qui servaient à soigner ses arthroses.

Image
(là c’est un bout d’Otzi)

Comme je le disais plus haut, le tatouage a pris une dimension esthétique, symbolique, ou d’appartenance. Cependant, dans le cadre de la médecine moderne, il est toujours utilisé, sous des formes diverses, et parfois assez originales

– Le tatouage est utilisé dans le cadre du traitement du cancer, via l’une des pratiques les plus courantes : la radiothérapie. Elle consiste à exposer les cellules cancéreuses à plusieurs séries de radiations qui vont modifier la structure de leurs informations génétiques. Pour cibler au maximum la zone irradiée par les rayons lors des différentes séances de radiothérapie, qui s’étalent souvent dans le temps sur plusieurs semaines, on utilise régulièrement, en lieu et place du traditionnel crayon dermographique, une méthode de tatouage permettant de marquer par différents points la zone où les radiations vont être envoyées pour traiter les cellules cancéreuses. Ces tatouages médicaux sont ainsi comme des traits de construction pour les radiothérapeutes. Ils sont généralement encrés à une faible profondeur via une aiguille trempée dans de l’encre de chine diluée à l’eau, se limitent à de petits points disséminés aux endroits importants pour délimiter la zone et sont retirés à la fin de la radiothérapie.

– Le tatouage médical a une deuxième utilité dans la chirurgie réparatrice, suite à la destruction entière ou partielle d’une partie du corps, il intervient en maquillage permanent. Le cas le plus fréquent est la recréation des aréoles des seins suite à une ablation mammaire. Le tatouage est fait de manière réaliste, afin d’aider le patient à retrouver un corps pratiquement identique à ce qu’il était avant l’ablation. Suite à des opérations visant à traiter le cancer du sein, on utilise le tatouage pour recréer les aréoles des seins visuellement, c’est à dire le cercle pigmenté qui entoure le mamelon.
recon52

Certaines utilisations du tatouage sont un peu plus insolites mais très utiles:
-pour signaler une allergie médicamenteuse ou un antécédent médical particulier, ou encore pour signaler son groupe sanguin (courant à l’époque des SS), utile en cas de transfusion après un accident. Un tatouage pourrait également remplacer une carte de donneur d’organe.
Image

-par des personnes qui ne souhaitent pas être réanimées et qui se font tatouer NTBR (= Not To Be Reanimated / Pas de réanimation cardio-pulmonaire). Ce dernier cas pose évidemment des problèmes éthiques aux médecins. Est-ce que parce qu’une personne se fait tatouer qu’elle ne souhaite pas de réanimation, les médecins doivent suivre cette volonté? Image
Voilà, au final on peut imaginer pas mal d’utilisations de type médical au tatouage. Il devient ici un élément capital pour la survie d’une personne, dès lors que l’avertissement est pris en compte. Il pose également plusieurs questions quant à la volonté du corps médical de respecter les indications des patients, si celles ci sont des volontés, exemple: le don d’organe. Si la personne a un tattoo l’indiquant comme donneur d’organe et ne possède pas sa carte sur elle, peut-on prendre en compte le tatouage comme un élément décisif de sa volonté?

Je vous laisse sur cette question, et vous souhaite une bien belle soirée!

Publicités

Si j’étais riche et en vacances, j’irais fêter Halloween à…

blairwitchproject-thumb-550x300-12916

…à? Bah ouais tiens, où irais je pour fêter un évènement qui n’est pas supposé faire partie de ma culture?

Bon je vous vois déja venir les mauvaises langues « haaaaan t’as vu elle veut se la jouer originale et elle nous pond un article sur Halloween alors qu’on en a rien à branler, et bientôt elle va nous faire chier pour la Saint Valentin l’autre morue! »

Avant tout chose, petit point d’histoire, et de pourquoi-je-fête-Halloween-cette-année. Mon ami Wiki m’a expliqué un jour qu’Halloween était est une « fête originaire des îles Anglo-Celtes, célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint. Son nom est une contraction de l’anglais All Hallows Eve qui signifie the eve of All Saints’ Day en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint ». Donc première chose, il ne s’agit pas d’une fête païenne exportée aux USA qu’on a encore copié parce qu’on manque d’originalité et qu’on est toujours frustrés de ne pas avoir de bal de promo (comment ça je suis la seule?).

Certes, la plupart des sources attribuent l’origine de cette fête à l’héritage païen celte de leur Nouvel An bien particulier « Samain », pourtant son existence dans le monde Chrétien est bien reconnu, notamment dans les pays Anglo-Saxons, l’Irlande, l’Ecosse, le Pays de Galles, mais aussi en Australie, Nouvelle-Zélande et j’en passe. Du coup, arrivée dans une entreprise pluriculturelle, avec des clients étrangers, je me retrouve à devoir chercher un déguisement pour fêter la fête des flipettes parce que ce sont « les ordres ».

J’ai alors pensé vous pondre un article de déguisement DIY, puis je me suis rappelée que j’étais bidon pour ça.

Par contre, en regardant American Horror Story (saison troiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis *cris hystériques*) j’ai pensé à Adam Levine qui s’amusait à culbuter sa femme dans les maisons d’anciens serial killers des USA pour profiter de son voyage de noces (saison 2 d’AHS les gars, merci à Elodie F pour la correction!!!!!). Et je me suis demandé où j’aimerais passer Halloween, si j’avais la possibilité de le faire ailleurs que sur un port avec des ricains bourrés…

4915Aloooooors, en premier lieu, un endroit que j’adorerais voir, et qui doit être une claque visuelle en vrai, l’Ossuaire de Sedlec, en République Tchèque. Situé dans la chapelle funéraire de Tous-les-Saints du cimetière du monastère de Sedlek, il a été considéré comme un endroit propice au repos des morts lorsqu’un prêtre est revenu de Terre Sainte avec une poignée de terre qu’il a dispersé sur cet endroit, en 1280.

La Peste Noire a frappé, et environ 40 000 personnes sont mortes. On a donc commencé à faire de la déco bizarre avec leurs restes. Résultat, l’endroit est devenu un squelette géant, nous faisant vaguement penser aux célèbres Catacombes de Paris…

kutnahora4

Et sinon…

4902

Les japonais ont un coin sympa où s’éclater également, ou se suicider… Un petit coin assez célèbre, il s’agit de la forêt d’Aokigahara, qui est le lieu de la plupart des suicides se déroulant dans la préfecture de Yamanashi (370 en 2005, 376 en 2006, 342 en 2007, soit 1 % des suicides au Japon dans cette préfecture), d’où un grand nombre d’histoires de forêt hantée. S’agissant d’une forêt assez jeune qui a poussé sur une terre volcanique (au pied du Mont Fuji) , elle est extrêmement dense, et connue sous le nom de « Mer d’arbres ». Sa densité la rend si obscure que la nuit tombée elle est tellement sombre que même la Forêt de Blair Witch passe pour du pipi de chat à côté.

Etant un endroit populaire pour les suicides, on y retrouve sans arrêt de nouveaux corps, certains n’étant pas récupérés, il n’est absolument pas rare de tomber sur des cadavres en se promenant.

Bien entendu, les japonais font ce qu’ils peuvent pour enrayer le problème, donc entre les cadavres et les os qui traînent on retrouve des panneaux, des petites pancartes ou gravures dans les troncs peines de message du genre « pense à ta famille! » « ou si tu tu suicides les ours vont pisser sur ton corps! » (véridique).

Bref, cette forêt là n’étant pas un petit chemin qui sent la noisette, je pense que célébrer la fête des morts parmi les suicidés est un truc de grand malade.

fengduUn peu plus loin en Asie j’ai découvert un endroit assez fifou appelé le Xian de  Fengdu, en Chine. Il s’agit d’une petite municipalité chinoise considérée comme une ville fantôme. Cette ville totalement abandonnée a la réputation d’être un point de jonction entre la Terre et la bouche de l’Enfer (un peu comme Sunnydale) d’où d’horribles démons rampants sortent pour se nourrir des âmes égarées. Pour ajouter un peu d’horreur à cela, la ville pullule de statues terrifiantes de personnes torturées de toutes les manières possibles. En gros, si vous cherchez un endroit reposant où squatter, allez à Fengdu, t’as personne de physique qui viendra te faire chier, mais je ne promets rien pour le reste.

fengdu-china-scariest-places-on-earth-550x600

Au Mexique, il existe un petit coin assez charmant pour les gosses, appelé l’Ile des Poupées. En fait je déconne, si ton enfant s’éclate la bas, je te conseille de le noyer, ou le congeler, c’est comme tu veux, mais fais quelque chose.  l’île des Poupées, connue sous le nom de La Isla De La Munecas est l’une des douzaines îles inhabitées du Mexique. Elle a la particularité d’être recouverte d’arbres dans lesquels sont accrochés des dizaines et des dizaines de de petits corps de poupées mutilés et terrifiants. Vision de rêve…

dolls3

Cependant contrairement à la bouche de l’Enfer chinoise, les poupées sont ici par la main de l’Homme elles au moins. Dans les années 50, lorsqu’un certain Don Julian Santana Barrera décide d’aller y vivre en ermite, laissant femme et enfants derrière lui. Peu après son arrivée sur les lieux, Don Julian acquiert la certitude qu’ils sont hantés par l’esprit d’une petite fille, morte noyée dans le canal qui borde l’île. Pour apaiser le fantôme de la fillette et se protéger du mauvais sort, Don Julian va commencer à collecter les vieilles poupées abandonnées qui dérivent parfois au fil de l’eau. Une à une, il va les accrocher aux arbres de l’île, en hommage à l’enfant défunte. L’île n’a été découverte que dans les années 90 lors d’un programme de nettoyage des canaux.  Xochimilco_(isla_de_las_muñecas)

Don Julian Santana Barrera fut retrouvé noyé le 17 avril 2001, à l’âge de 80 ans. Il aura vécu seul sur l’île pendant les 50 dernières années de sa vie, au cœur de son œuvre absurde et grandiose. Désormais seules occupantes des lieux, les poupées continuent lentement à pourrir au soleil du Mexique, mais d’après les superstitions locales, on pourrait les voir bouger lorsque vient la nuit…

Au passage, dans la série The River, c’est d’ailleurs exactement ce qui arrive lorsque nos héros passent par cet endroit, chouette série.

Un peu plus haut, en Californie, il existe une maison gigantesque avec un sacré passé. Certains ont peut-être entendu parler de la Maison Winchester (rien à voir avec Sam et Dean hélas)… Elle est reputée pour être hantée par des esprits malveillants, mais c’est également une très grande attraction touristique aujourd’hui. L’histoire de cette maison remonte à loin: en 1862, William Winchester,  fils d’Oliver Winchester (fondateur et président de la Winchester Repeating Arms Company) épouse Sarah Lockwood Pardee. 4 ans plus tard, le couple a une fille nommée Annie, qui meurt quelques semaines après des suites d’une maladie infantile. Sarah Winchester tombe alors dans une profonde dépression.  William Winchester prend ensuite la succession de son père, le fabricant de la célèbre carabine à répétition par levier, mais il meurt un an plus tard d’une tuberculose.The Winchester House

Sarah Winchester se met très vite à penser qu’une malédiction s’abat sur elle et sa famille. Elle fait appel à un médium qui lui conseille de construire une maison pour elle et tous les esprits des personnes tuées par la carabine Winchester. Pour lui, elle vivra tant que la demeure sera en travaux. Sarah achète alors une ferme de 8 chambres et dépense l’équivalent aujourd’hui de 70 millions de dollars pour la rénovation et l’agrandissement de la maison. Le travail est continu, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an pendant 38 ans. Les plans sont dessinés par Sarah qui, chaque nuit se retirait dans un salon privé (une unique pièce vide qu’elle seule pouvait fréquenter), faisant ainsi appel aux esprits lui indiquant sur plans les travaux à effectuer chaque jour. Le lendemain matin, elle remettait à son maître d’œuvre les plans en question. Les travaux se sont arrêtés le jour de la mort de Sarah Winchester en 1922. Elle a été emportée par une crise cardiaque dans son sommeil à l’âge de 83 ans. Perso je pense que le médium l’a arnaquée…

Je pourrais également vous parler de Pripyat, la ville abandonnée en Ukraine après la catastrophe de Tchernobyl, la maison d’Amityiville aussi, de l’Overtoun Bridge, le fameux pont Ecossais d’où une dizaine de chiens se suicide chaque année… Bref, les idées ne manquent pas, mais ceux ci sont selon moi les plus angoissants qui existent, et qui sont de fait dignes du plus gros Halloween de votre vie!

Sinon vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ce blog, et ça, ça déchire, alors un rand merci à vous, et je vous dis à bientôt 😉

« Wesh Mam’zelle t’as pas un 06? », zoom sur les Dons Juans foirés des temps modernes.

« Vazy la seucla les tattoos là! »

« hé hé hééé viens jtinvite au resto t’es troooop bonne! »

« putain vazy monte on va faire un tour »

Image

Mourrez. Tous. Crevez massacrés à coups de Bescherelle.

Ca, on l’a toutes connu, le séducteur du 3ème millénaire, celui dont la prose te laisse pantoise, non pas d’admiration, mais de dégoût pour ce viol sadique de la langue française, celui dont la prestance et le raffinement te donnent envie de lui faire rencontrer le trottoir, dents en premier plan.

« Wesh tes parents c’est des terroristes…Ils ont lâché une boooooommmmmbe !« 

Bien sûr, ils peuvent tenter, rien n’est interdit, accoster une nana dans la rue c’est encore faisable il me semble. On a toutes eu droit à un jeune dans la rue qui a décidé de te témoigner son émoi face à ta beauté, ton charisme, tes yeux de poupée, ta bouche en forme de coeur, ton teint frais comme la rosée et tes courbes délicieusement féminines…. Nan. C’est pas vrai. que tu sois petite, grande, grosse, maigre, blonde, brune, rousse, rasée, voilée, en bikini, tant que tu es une nana entre 17 et 77 ans tu y passeras forcément. Même une chèvre avec du rouge à lèvres peut faire l’affaire. Pas la peine de se sentir flattée, vu que de toute manière dès qu’on ignore ou qu’on décline on se prend un « TFACON T’ES MOCHE SALOPE » dans la gueule.

Mais cette manie de faire des déclarations enflammées à chaque nana qui passe n’est pas dûe à un coeur d’artichaut, c’est simplement devenu un sport, une routine. Tu te réveilles tu prends ton café tu dragues point.
Et même si c’est aussi chiant que ça pour nous les filles chez eux ça reste aussi habituel que jouer au Loto, avec un peu de chance, sur un malentendu, sait on jamais, ça peut marcher…Le plus pénible dans tout ça c’est en effet la peur de les éviter et d’avoir des représailles, c’est clair…

Alors forcément, plusieurs solutions se présentent à nous:

-tu es fana de la panoplie Survet Lacoste fluo cheveux longs mal coiffés casquette avec l’étiquette apparente et vieilles pompes moches: le wesh est fait pour toi. Physiquement c’est l’homme idéal, plus parfait tu meurs. Dans ce cas fais toi plez!

-tu ne supportes personne, avec tes écouteurs, tes lunettes de soleil et ta démarche prete à écraser quiconque se met en travers de ton chemin: continue à tracer. Ils n’auront pas le temps de placer leur couplet. Et toi tu ne perdras pas de temps.

-tu leur balances le rapide « non merci bonne journée » et continue ta route: ils te diront bonne journée. Parce que oui, au final, c’est souvent du blabla, il n’y a pas de méchanceté réelle derrière, juste un manque d’éducation, et aussi surprenant que ce soit, ils apprécient aussi qu’on les traite en être humains.

 

Par ailleurs, la technologie n’épargnant personne, le wesh a également découvert l’existence du Web, et là sa vie a changé. Adopte un Mec, Facebook, Badoo, Meetic (ha non c’est devenu payant) et leur ancêtre Skyblog leur ont ouvert la voie vers un nombre incalculable de nanas potentiellement fan de la Weshittude.

Certains se sont donc affirmés à travers leurs pseudos lyriques: KaiiZer WeshWeshlaMifa.

D’autres ont voulu exprimer leur mal être dans une société qui ne comprend par leur sensibilité: exemple un commentaire sur un Skyblog appelé « True Racaille » : PUTAIN JALUCINE LE GRO PD KI VEU SE PRENDRE POUR UNE CAILLE MAI T JUN BLAIDAR ENCULER DE CAMPAGNAR TA JAMAI HABITER DAN UNE CITE CONNAR ALOR TESTE MEME PA FILS DE PUTE OBLIGER TA 10-11 ANS ET T EN MANQUE DACTION MAI ALOR VAZI DAN UNE CITE INSULTE UN GA ET APRES TU EN ORA DE LACTION BOUFON

Tous les moyens sont bons pour se faire remarquer, mais le plus beau reste leurs citations magiques, qui laisseront une trace indélébile sur la poésie et la philosophie française et les classe dans le summum des Penseurs francophones. Je vous invite donc à lire ma Bible de a citation wesh wesh, un Tumblr sublime fait par les douces mains de Jody Tea: http://adopteunpoete.tumblr.com/

 

Je vous laisse vous amuser et l’aider à faire de ce Tumblr l’annuaire de référence du Cercle des Poètes de la Zarmittude.