L’enfer des albinos en Afrique, quand les superstitions et l’ignorance deviennent un cancer de la civilisation.

A la question « toutes les civilisations se valent-elles? » André Comte-Sponville avait répondu que non, car noter l’Autre est absurde et toutes les civilisations se valent puisqu’elles ne valent rien.

Si avant j’aurais jugé une civilisation uniquement par ses richesses, aujourd’hui je me rends compte que cette démarche est incomplète, et éloignée de la réalité. Une réalité que l’on doit prendre dans son ensemble.

Si l’Afrique est une civilisation qui rime pour moi avec cette notion de respect des anciens, de partage d’un savoir vieux comme le monde, et d’un état de vie basique, en accord avec une nature souveraine, elle rime aussi avec des croyances populaires cruelles et meurtrières. En effet, dans un continent (ou plutôt une partie de celui ci) où la sorcellerie, le maraboutage sont des disciplines fortement respectées, craintes même, mais surtout incontournables, une partie plus ou moins importante de la population n’a pas accès à l’instruction, et croit donc avec une confiance aveugle les détenteurs de pouvoir et connaissances spirituelles, qu’ils ne remettent jamais en cause.

albinos

Il y a quelques temps déja, j’ai entendu parler d’un sujet atrocement sérieux et pourtant peu connu dans notre monde médiatique. Il s’agit de la persécution faite envers les albinos dans plusieurs pays d’Afrique, notamment en Tanzanie, au Mali, au Cameroun, au Congo, ou au Burundi.

En premier lieu, il faut savoir que les personnes atteintes d’une déficience en mélanine sont bien plus nombreuses en Afrique: Si une personne sur 20 000 est albinos en Europe et aux USA, ce taux atteint une personne sur 4000 en Afrique. En fonction des pays, la base de croyance commune fait de l’albinos une personne ayant des propriétés surnaturelles, magiques, qui n’est pas totalement humaine, possédant une intelligence médiocre et un développement anormal.

1460190_738496526178568_927657807_n

Tantôt objet de culte, tantôt monstre, il fait l’objet d’exclusion, de persécutions, et même d’assassinats de par leslégendes tenaces qui courent sur lui.

Dans le meilleur des cas, en Afrique, les albinos se voient offrir des présents en échange de bénédictions mais, majoritairement, ils sont marginalisés et persécutés. Être albinos, ou enfanter un albinos, est souvent perçu
et vécu comme une calamité. L’albinos est rejeté socialement. A tel point qu’il existe plusieurs formes d’extermination discrètes de l’enfant, pendant un bain ou par l’intermédiaire de tueurs professionnels. Ces méthodes sont utilisées par certains parents, parfois avec la complicité de la société.

Dans le pire des cas, les albinos sont pourchassés pour être mutilés, leurs organes servant aux sorciers pour des potions ou autres fabrications. Ces agressions dont les albinos sont victimes ont commencé dans la partie Ouest de la Tanzanie, puis se sont étendues à d’autres pays. Des marabouts s’attachent les services de tueurs, qui assassinent des albinos et découpent leur corps. Puis ils se servent des différents membres ( cheveux, langue, yeux, os, parties génitales, bras et jambes ) et du sang pour préparer des potions qui sont vendues aux pêcheurs, mineurs et politiques du pays, qui les utilisent pour s’attirer la chance. Il arrive cependant souvent qu’ils soient directement mutilés et laissés sur place.

Dans des pays où environ 90% de la population vit avec moins de 1,5 euros par jour, tuer un albinos semble une véritable opportunité pour certains. On parle de 1500  euros pour un bras et de 57 100  euros pour la totalité des membres d’un même corps. Des milliers d’albinos ne peuvent donc plus se déplacer librement pour aller travailler, étudier ou cultiver leurs potagers par crainte des chasseurs.

1464121_744856745542546_2120911702_n

 

Ainsi se multiplient les enlèvements d’albinos. Depuis 2013, le nombre d’attaques d’albinos a grimpé en flèche. Selon l’ONU, ce phénomène peut être attribuable à l’approche des élections prévues en octobre en Tanzanie, en raison de candidats désirant s’attirer la victoire avec la magie.Le gouvernement Tanzanien a donc pris des mesures afin de supprimer ces massacres, et plus de 200 sorciers ont été arrêtés en Tanzanie depuis la mi-janvier dans le cadre d’une vaste opération policière visant à mettre fin aux mutilations et meurtres des albinos. Ainsi, plusieurs condamnations à mort ont été prononcées ces dernières années à l’encontre des chasseurs d’Albinos et des sorciers. Cependant ceci n’étant pas suffisant, le mouvement d’action s’accompagne d’une vaste campagne de communication à travers le pays, intitulée « En finir avec les meurtres d’albinos », qui aiderait à éduquer la population et en finir avec cette légende néfaste. Enfin, cette minorité a trouvé des portes paroles d’espoir et de dénonciation des persécutions dans les mannequins albinos africains qui sont de plus en plus mis en avant. C’est le cas de Shaun Ross (que vous avez peut-être vu dans American Horror Story, Vogue, ou aux côtés de Lana Del Rey), Deejay Jewel, ou encore Thando Hopa, l’égérie Vichy.

Shaun-Ross vichy-Thando-Hopa-égérie

 

 

Si ce sujet m’a autant marquée, c’est parce qu’encore une fois je me rends compte avec horreur qu’il n’y a pas d’arme plus dangereuse que l’ignorance humaine. Ici, cette croyance de propriété mystique des albinos nous parait ridicule. Mais en Afrique elle est prise au sérieux, assez pour que des gens innocents y perdent la vie. Les légendes sont conventionnelles, et leur seul antidote est le savoir. Aujourd’hui cette prise de conscience se fait plus grande en Afrique, plus particulièrement dans ces pays touchés par ces massacres, et les campagnes de lutte pour la protection des albinos, de leur droit à une vie normale tentent de devenir virales, afin que plus personne ne leur porte atteinte. C’est un combat difficile et long, mais tellement courageux qu’il me paraissait important d’en parler ici, et d’y rendre hommage.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “L’enfer des albinos en Afrique, quand les superstitions et l’ignorance deviennent un cancer de la civilisation.

  1. A ce sujet, vous devriez jeter un oeil au site de l’OHCHR : People with Albinism, not ghosts but Human Beings http://albinism.ohchr.org/ (existe aussi en français)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s